Suivez l'actualité de Dynam'eau sur les réseaux sociaux
Suivez l'actualité de Dynam'eau sur les réseaux sociaux

Missions au Togo

Eau potable et assainissement

Au Togo, dans la région des Savanes au Nord du pays, les villages et les écoles manquent d’infrastructures hydriques. Une association locale togolaise, l’ONG OREPSA, sollicite Dynam’eau en 2014, relayant les besoins des écoles primaires publiques (EPP) des villages de Boulkougue et Tankomonte.

Une première visite exploratoire de terrain est organisée et le financement, obtenu en 2016, a permis de fournir de l’eau potable et des latrines à deux écoles de la région des Savanes.

L’enjeu de l’eau au Togo

Deux-tiers des établissements scolaires n’ont pas accès à un point d’eau potable et plus de la moitié ne dispose pas de latrines. Cette précarité est à l’origine d’importants problèmes sanitaires (maladies ou infections graves), les enfants scolarisés étant contraints de se soulager à l’extérieur, en pleine nature. La première conséquence de ce manque d’infrastructure demeure le taux très élevé d’absentéisme des écoliers.

De façon plus générale, la population locale n’a pas accès à l’eau potable. L’eau est ainsi puisée dans des marigots du village, également partagés avec le bétail : le risque sanitaire est permanent.

Les objectifs de nos missions

Il s’agit de contribuer à la réduction du risque de l’exposition aux maladies hydriques des écoliers, des enseignants et de la population des alentours de la région des Savanes. Plus spécifiquement, l’enjeu est d’améliorer durablement l’accès à l’eau potable ainsi qu’à des infrastructures sanitaires de base et à des pratiques d’hygiène adéquates pour tous les habitants. Pour cela, Dynam’eau et OREPSA se sont engagés à garantir :

• L’accès à l’eau potable, par la construction de forages, l’installation d’une pompe à motricité humaine, le contrôle de l’eau et l’aménagement des sites du forage contre l’érosion (reboisement, anti-bourbiers).

• L’accès aux infrastructures sanitaires de base : latrines compostables avec 4 cabines pour les filles et 4 cabines pour les garçons et des postes de lave-mains.

• Une sensibilisation à l’hygiène pour l’ensemble de la population.

• La création d’un comité de Gestion de l’Eau et de l’Assainissement (COGES-EA) dans les villages pour pérenniser les installations et la sensibilisation du grand public.

La continuité du projet

Fort du succès des deux premières opérations menées dans les écoles de Boulkougue et Tankomonte, de nouvelles missions sont organisées en 2018, pour une deuxième phase d’interventions visant cinq autres écoles : à Nakpatangue, Gabongbongue, Yembouate, Bougou et Saint-Kizito de Barkoissi, dans les préfectures de Tône et Oti, toujours dans la région des Savanes.

Par la suite, grâce aux missions de suivi des actions réalisées au Togo par les membres de Dynam’Eau et lors de la visite du coordinateur de OREPSA à Bordeaux, un partenariat stable et durable s’est développé entre les deux structures.

Ainsi, depuis décembre 2020, deux autres écoles dans la région des Savanes sont entrées dans le projet grâce aux financements du SIAEPE du Cubzadais-Fronsadais, de l‘Agence de l’eau Adour-Garonne et de l’Agglomération du Bassin de Brive.

Dynam'eau Audit Maroc 1 en 2014

Missions au Maroc 1

Origine du projet En 2010, avant la création de Dynam’eau, une première action est menée au Maroc, en partenariat avec Anwaar, une […]

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.