► La presse et les projets locaux

► Octobre 2018 : Félicie Gaudillat & Hippolyte Radisson (IJBA)

Eau squat bordeaux IJBA étudiant bidonville Eurrom Dynam'eau

Lire l’article sur : Shortland

► Juillet 2018 : Sud Ouest

► Juin 2018 : Rue89 Bordeaux

Rue89 Bordeaux La Ruche Squat Mineur Isolé Dynam'eau Juin 2018
Lire l’article sur : Rue89 Bordeaux

► Juin 2018 : France Bleue

Interview Dynam'eau planète bleue france bleue

Pour écouter l’émission, rendez-vous sur le site de France Bleue.

► Avril 2018 : 20 Minutes

20 minutes presses dynameau Dynam'eau TBQ Avril 2018
Rendez-vous sur 20 Minutes

► Mars 2018 : Rue89 Bordeaux

Article trêve hivernale bordeaux rue89 association dynam'eau
Rendez-vous sur Rue89 Bordeaux

► Mars 2018 : Aqui.fr

► Février 2018 : Sud Ouest

dynameau association article sud ouest presse eau tbq toilettes

► Février 2018 : Sud Ouest

février dynameau presse sud ouest

Pour lire l’article au complet : Voyage, entraide, cinéma, espoir : cinq projets à financer à Bordeaux

► Février 2018 : La Clé des Ondes, le Chemin des Transitions

► Janvier 2018 : Les Echos

Dynameau presse les echos

► Janvier 2018 : Sud Ouest

dynameau artigue squat eau bidonville bordeaux solidarité association

► Janvier 2018 : Sud Ouest

presse dynam'eau sud ouest janvier

Pour lire l’article au complet : Bordeaux : Dynam’eau, de l’eau pour retrouver un peu de dignité

► Janvier 2018 : Sud Ouest


Pour lire l’article au complet : Financement participatif : en Gironde, deux projets pour mettre le cap sur 2018

► Novembre 2017 : Sud Ouest

Dynameau dans le Sud Ouest - Presse

► Septembre 2017 : Rue89 Bordeaux

La Ruche, le squat qui dit oui aux enfants exilés

► Septembre 2017 : TV7 Bordeaux


► Juillet 2017 : TV7 Bordeaux et Sud Ouest

Article du SudOuest disponible en cliquant ici.

► Avril 2017 : TV7 Bordeaux

► Mars 2017 : Rue89 Bordeaux

Pour lire l’article au complet : Un millier d’habitants de Bordeaux Métropole vivent sans accès à l’eau

► Mars 2016 : Dynam’eau à Netow à Bègles dans Sud Ouest

► Septembre 2015 : Le Monde
A Bordeaux, asile incertain pour les migrants sahraouis, dans le Monde du 08/09/15

Extrait :

A bord du bus touristique qui passe chaque jour sur la rive droite de Bordeaux, sous le pont routier Saint-Jean et à côté du pont de chemin de fer, les habitants observent une nuée de tentes, de couvertures et de bâches bleues, posées à même le sol pierreux et poussiéreux. Des chaises éparses, des vélos sur le sol, des canapés de récupération qui tournent le dos aux voitures. Dans le « campement des Sahraouis », entre 130 (selon la police) et 200 hommes (source associative), de 20 à 50 ans, tous originaires d’Afrique du Nord, et pour la plupart passés par les camps de réfugiés de la ville de Tindouf, au Sahara occidental.
Un peu plus loin, sur le terre-plein herbeux et arboré du pont, d’autres tentes ou des habitations de fortune en bois avec des bâches de pluie ont été édifiées. Quelques cordes pour le linge, des tables bancales, un cabanon étroit au milieu – la seule douche du camp alimenté par l’association Dynam’eau – et deux grosses cuves d’eau.

► Avril 2015 : De l’eau pour les écoliers

► Septembre 2015 : Thé amer au village sahraoui à Bordeaux dans le Sud Ouest du 04/09/15

Extrait :

200 personnes venues du Sahara occidental, en quête d’un asile politique incertain, occupent un camp de toile.

Amer comme la vie. Telle est la qualité du premier des trois thés du rituel touareg. Et elle colle trop bien à l’état d’esprit des quelques jeunes hommes qui en offrent un verre aux visiteurs, en ce milieu de matinée, au pied du pont Saint-Jean à Bordeaux. Une moquette rouge est étendue sur l’herbe, la rumeur des poids lourds n’a pas encore réveillé tout lemonde, la Garonne va et vient.

Bienvenue en pays sahraoui : un nœud routier à des milliers de kilomètres du Sahara occidental, une patrie incertaine (lire ci-contre). Le terrain herbeux est ponctué de dizaines de tentes. Beaucoup sont prêtées par des bénévoles et des associations. Une douche en planches et deux toilettes sommaires. Sous la culée du pont, une vingtaine de toiles de plus. Un bloc de citernes au milieu : le Conseil départemental de la Gironde et un viticulteur les ont fournies au début de juillet, les pompiers de la caserne voisine de la Benauge les ont remplies depuis.

La semaine dernière, une ONG bordelaise habituée à agir au Maroc, Dynam’eau, a branché un tuyau à une borne d’incendie. Une analyse bactériologique et la mission Squats de Médecins du monde ont convaincu les autorités. Avec le soleil et la chaleur, l’eau n’était plus potable.

► Septembre 2014 : Émission le dessous des feuilles le mardi 2 septembre 2014 vous pouvez écouter ce passage sur les ondes de RCF en cliquant ici

► Novembre 2013 : Passage à la radio RCF

Maxime GHESQUIERE Président de Dynam’eau nous parle des programmes d’actions en faveur des populations privées d’eau potable. Cliquez ici pour écouter l’émission

Novembre 2013 : Passage dans le TV mag de la fondation Iff Water


TVMag novembre 2013 from Simon Thierry on Vimeo.

► Bonne année 2013

► Mars 2012 : Sud Ouest



Dynamique Dynam’eau

L’association humanitaire projette de construire un dispositif sanitaire dans une école marocaine, avec des élèves cubzaguais.

Vendredi, lors de la distribution des calendriers dans le CM 1 de l’école Eiffel. (photo y. D.)

Pour lire l’article complet sur le site de sud ouest vous êtes libre de cliquer ici

► Juin 2011 : Vu bien vu n°10

Dynam’eau a écrit l’édito le numéro 10 de VU BIEN VU disponible en ligne en cliquant ici.