— Accès à l’eau en Gironde (Squat et Bidonville)

Accès à l’eau dans les squats et bidonvilles de Bordeaux Métropole

 

Bien que la France soit l’un des pays les plus riches du monde et dispose de ressources en eaux considérables, des milliers de personnes vivants en squat et bidonville n’ont toujours pas accès à cet élément vital et à ce droit fondamental.

Sur le territoire de Bordeaux Métropole, les équipes du collectif Action Bord’eaux (Médecins du Monde Aquitaine, France Libertés Gironde, Architectes Sans Frontières et Dynam’eau), estiment à plus de 1 200 le nombre de personnes contraintes de vivre en squats et bidonvilles. La plupart de ces personnes n’ont pas un accès à l’eau potable et/ou à un assainissement décent.

Ces conditions favorisent la prolifération d’épidémies et la prévalence de nombreuses pathologies. Au-delà de ces conséquences sanitaires, le manque d’accès à l’eau les contraint à une exclusion économique et sociale. Cependant des solutions existent : nous l’avons prouvé en améliorant l’accès à l’eau, en réduisant les fuites, en sensibilisant les personnes à la préservation des nappes souterraines et en recueillant leur participation financière.

Nous agissons à présent dans les squats et bidonvilles de Bordeaux Métropole afin d’améliorer les conditions de vie de ces personnes défavorisées. Bien que la France est un très bon réseau de distribution et d’assainissement, des milliers de personnes contraintes de vivre en squats et bidonvilles en sont exclues. A ce-jour, nous avons réalisé la mise en eau de 13 squats et bidonvilles, limitant ainsi les fuites et permettant l’accès à l’eau potable et à l’assainissement pour 400 personnes de l’agglomération bordelaise.

Mémoire sur Les oubliés de l’eau potable et de l’assainissement : Les occupants sans droit ni titre de Bordeaux Métropole, par Théo Andrieux, coordinateur du projet squat.


Journée Mondiale des Toilettes

Afin de sensibiliser le plus de gens possible aux difficultés d’accès à un assainissement décent dans le monde, Dynam’eau a participé à la journée mondiale des toilettes, le 19 Novembre 2017.

Pour cet évènement, un regroupement sur la place Pey-Berland (Bordeaux) a été organisé. Des membres sympathisants de l’association ont ramené des WC afin d’attirer l’attention des passants et cela devant la mairie de Bordeaux puis devant le tram.

  
Flyer, photographie devant la mairie de Bordeaux (c) Idée Courte, photographie devant le tram.


En attendant une réaction de Bordeaux Métropole, et bien que le collectif Action Bord’EAUX ne souhaite pas se substituer au pouvoir de la collectivité, nous avons décidé de prendre les choses en mains.

En collaboration avec 3P&M, les Compagnons Bâtisseurs Aquitaine et Action Bord’EAUX, soutenus financièrement par Bordeaux Mécènes Solidaires et la Fondation Abbé Pierre, Dynam’eau met en place un projet visant à apporter l’eau potable et l’assainissement dans les squats de la métropole et nous avons besoin de vous pour continuer !

Ce projet s’intitule “Les toilettes se bougent le Q”. Il s’agit là, de la construction de sanitaires mobiles qui pourront suivre les déplacements des populations vivants en squats et bidonvilles au fil de leurs expulsions. Les toilettes se bougent le Q se composent de toilettes et d’une douche, qui sont à raccorder aux réseaux locales d’assainissement.


 

Afin d’alerter les autorités sur les conditions sanitaires dans lesquelles vivent les personnes sans droits-ni titre habitant en squats ou bidonvilles, le collectif Action Bord’eaux a lancé une pétition disponible sur Change.org.

👉 Juste un accès à l’eau pour tous – Pétition

 

Afin d’aider Dynam’eau dans son projet des « Toilettes se bougent le Q », un financement participatif a été créer, sur Sokengo.fr

👉Les toilettes se bougent le Q, le financement participatif 

Récompenses

Pour son projet d’aide à l’hygiène et à l’accès à l’eau dans les squats et bidonvilles de Bordeaux Métropoles, Dynam’eau a été récompensée à deux reprises.

► Novembre 2017 ; prix coup de coeur de l’Agenda 21 du département de Gironde, pour son action dans les squats de Bordeaux Métropole.

 

 

► Janvier 2018 ; le prix des mécènes solidaires de 2017, par Bordeaux Mécènes Solidaires