Projets Internationaux

Les projets internationaux chez Dynam’eau


Pour les projets internationaux, nous avons pour but « d’irriguer l’éducation ». Ceci afin de limiter l’absentéisme des enfants, souvent dû aux problèmes engendrés par l’absence de toilettes et d’eau potable dans les établissements. Nous visons ainsi à favoriser la soif d’apprendre en apportant les conditions nécessaires à une bonne éducation.

 

Apporter de l’eau dans les écoles, ces favoriser l’éducation, surtout des jeunes filles, qui souvent lors de l’arrivée de la puberté, quittent les bancs de l’école, faute d’infrastructure sanitaire.
L’absence d’eau potable provoque la mort d’un enfant toutes les 8 secondes.
L’eau, c’est la vie. Il est urgent d’agir !

 


EAU POTABLE ET ASSAINISSEMENT DE L’ÉCOLE DE CHOGRANE AU MAROC

Un premier projet au Maroc a déterminé les fondateurs de l’association dans la création de Dynam’eau. Le projet de l’école de Chograne est alors le premier projet réalisé en tant que Dynam’eau et il fut une réussite. Il a consisté en la mise en eau et l’assainissement de l’école primaire du village de Chograne via l’installation de blocs sanitaires et d’un puit.

Pour ses actions au Maroc, Dynam’eau s’est associée avec l’association Anwaar. Il s’agit d’une association de professeurs et de parents d’élèves, présidée par Halim Ziani. Elle s’occupe, au travers de plusieurs thématiques allant de l’accès à l’eau à la question du genre, de favoriser l’accès à l’éducation pour tous.

Le projet fut conclu en 2014, après 2 ans de coopération internationale. Les 500 élèves, dont 50% de jeunes filles de cette école du Maroc rural ont maintenant un accès à l’eau et l’assainissement.

Opération réalisée avec le concours financier de l’Agence de l’eau Adour-Garonne et du SIAEPE du Bourgeais.

👉 Pour en savoir plus sur le projet — Accès à l’eau au Maroc

 


ACCES A L’EAU ET A L’ASSAINISSEMENT AU TOGO, RÉGION DES SAVANES

Au Togo, plus de deux-tiers des écoles n’ont pas accès à un point d’eau potable et plus de la moitié ne dispose pas de latrines. Les élèves n’ont alors d’autre choix que de déféquer à l’air libre. Cela entretient un cercle vicieux de maladie et de pauvreté.

Ce projet est né en 2014 lorsque l’ONG Togolaise OREPSA a sollicité Dynam’eau. L’objectif : installer des points d’eau potable au travers de deux forages profonds et de latrines compostables dans deux écoles de la région des Savanes, au nord du pays.  500 enfants sont concernés par ce projet.

Depuis, Dynam’eau a commencé les travaux dans deux autres écoles de la région des Savanes, afin de fournir eaux potables et latrines à encore plus d’élèves.

Opération réalisée avec le concours financier du SIAEPE du Cubzadais-Fronsadais.

👉 Pour en savoir plus sur le projet — Accès à l’eau au Togo

 


EAU POTABLE ET ASSAINISSEMENT AU BURKINA-FASO DE L’ECOLE DE NADION

Dernier projet en date de 2017. Celui-ci concerne les 400 enfants de l’école du village de Nadion, ainsi que leurs professeurs et parents. Ce projet va plus loin que les bancs de l’école dans le sens où il concerne également la construction d’un forage dans un quartier de Nadion ainsi que dans chacun des hameaux de Bowala et Bakanossan, afin d’aider les agriculteurs de la région.

Une première mission d’audit a été menée afin d’évaluer la nature des besoins. L’association est actuellement en recherche de financement pour mettre en œuvre ce projet.

👉 Pour en savoir plus sur le projet — Accès à l’eau au Burkina-Faso